Ras-le-bol des usagers : Grèves, retards, sabotages, les usagers SNCF sont à bout et épuisés….

Publié le par Association ATF

Depuis une semaine, la ligne Paris-Crépy-Laon est en pleine tourmente. Evidemment, la grève y est pour beaucoup. La première semaine de grève zéro train sur la ligne K, et 2 TER le matin vers Paris et 2 pour le retour.

Tout cela est déjà bien difficile mais  de plus

Certains trains n’ont pas leur composition habituelle, résultat le premier soir 200 voyageurs sont restés sur le quai à Paris regardant partir le dernier train !

Les actes de « sabotage » se reproduisent couramment sur la ligne. Exemple :  lundi 16 juin le train du matin parti de Laon s’arrête à Crépy en Valois… Après enquête des circuits ont été sabotés ! Hallucinant, la SNCF porte plainte. Saurons-nous un jour ? Résultat plus de 2 heures de retard à Paris.

L’AVUC médiatise la grève des usagers et du billet. Cela n’a jamais été la position de notre association mais nous savons qu’ils seront nombreux à le faire. Peut-on les condamner ?

L’ATF rappelle que les usagers de notre ligne sont à 90% des salariés allant au travail, le reste en grande partis des étudiants allant suivre leur cours ou passer leurs examens. Ils subissent donc des préjudices énormes avec à la clé le risque de perte d’emploi.

La situation n’a que trop duré, le désarroi des usagers peut entrainer  des dérapages de part et d’autre.

Le service minimum a montré ses limites. Il devait garantir 1 train sur 3 en heures de pointe. Alors quid de la ligne K ? Est-ce suffisant ? Avec les autres associations AVUC, CNUT et SOS Usagers nous souhaitons 2 trains sur 3 en heure de pointe. Cela parait un minimum puisque l’on parle de service publique !

Publié dans Greve

Commenter cet article