Jeudi soir, une nouvelle soirée de galère, témoignages...

Publié le par Association ATF

En résumé :

Nous ne connaissons toujours pas la nature de l'accident, même après 24 heures, même sur les sites et blogs de la SNCF.

Des hics et bémols dans les annonces reçues par les agents SNCF et retransmises aux usagers, il y a toujours un décalage entre les annonces et la réalité (exemple des cars en gare de Crépy pour tous !).

Les usagers qui sont restés dans le 17h42 ont eu quelque chose comme 3heures de retard (pour ceux qui allaient sur Laon après Crépy).

Et seul point positif : la petite bouteille d'eau distribuée aux voyageurs en perdition, là franchement c'est une révolution !

 

Faut il en dire plus? Je vais tenter de le faire, mais une telle désorganisation est-ce possible?

Je vous livre 3 témoignages édifiants, surtout ne râter pas le 3eme!


 

Mon témoignage

 

En fait il y aurait eu un accident entre Crépy-en-Valois et Villers-Cotterêts (à hauteur de Vaumoise ? pas certain). Bref, 17.42 est resté en rade à Crépy. Première annonce à Paris : prendre la ligne K à 19h , donc ceux qui ont pris 19h ont eu 2 cars à Crépy. 

Gare du nord : finalement, le 18h42 ne partirait pas du tout, donc conseil de prendre le train ligne K à 19h30 avec, et c'était certain des  cars à disposition. Je cite "le supérieur hiérarchique l'avait dit à l'agent sncf qui était sur le quai à Paris". 

Arrivés à Crépy, les cars étaient partis et pour les usagers il était certain qu'il n'y en aurait pas d'autres (dixit d'autres agents SNCF à Crépy), il fallait donc attendre que le train suivant (17h42 qui était toujours à quai et avec des usagers qui n'ont pu, faute de place, monter dans les cars) . C'était l'affaire d'une demie-heure environ. Départ de Crépy après 21h, nous avons roulé au pas sur une grande partie du trajet. Bref, arrivée à 22h à Soissons. Les agents sncf du 17.42 étaient complétement dépités.

Point positif : nous avons eu des petites bouteilles d'eau à disposition en gare de Crépy (donc un peu avant 21h). c'est nouveau et c'est bien utile.
Point négatif (mais ne sachant pas la nature de l'accident peut-on le leur reprocher ?), les agents sncf ont eu du mal à avoir des informations "fiables".

 

Témoignage de F

 Cet usager devait prendre le 20h06 à Paris : jusqu'au moment du départ du train, aucune annonce n'a été faite. Les usagers ont du courir prendre le 20h14 ligne K (d'après F, les agents ont demandé au 20h14 de bien vouloir attendre les voyageurs du TER de 20h06).

 

Témoignange de V.

 

 V était à 21h25 dans le 20h06 non parti et pour cause (il faisait office de 21h14, celui qu'elle devait prendre) !  Voilà la suite : elle est arrivée à 23h à Crépy car le controleur a voulu exercer son droit de retrait à la suite d'une altercation avec 3 voyageurs, la police s'en est mélée, etc (la tension monte !! Est-ce anormal??). En fait, 3 voyageurs fumaient sur le quai et le controleur a indiqué que si le train ne partait pas c'était de leur faute ! les voyageurs se défendent, le ton monte mais sans plus, le controleur pique une crise, la police arrive et le controleur fait valoir son droit de retrait.  V a obtenu des 3 types qu'ils s''excusent. La police a laissé V faire la proposition au controleur, donc les excuses contre le départ, ce qu'il a refusé. Il a fallu que le seul homme de couleur des 3 voyageurs quitte le train pour les laisser partir. Là le contrôleur a alors bien voulu remonter dans le train. INCROYABLE !! C"EST PLUS QUE LAMENTABLE !!!! 

Publié dans Incident

Commenter cet article